Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Covid-19 / Puis-je obtenir des facilités bancaires ? Quid de mes employés ?

Covid-19 / Puis-je obtenir des facilités bancaires ? Quid de mes employés ?

Le 26 mars 2020

Oui.

Febelfin, qui représente les banques belges, a signé un accord avec le gouvernement pour aider les indépendants et les entreprises à passer le cap du confinement.

Concrètement, les banques s'engagent sur deux points. Premièrement, les indépendants et PME "viables" pourront obtenir des reports de paiement sans frais ni majorations jusqu'au 30 septembre. Cet engagement est valable pour les emprunts professionnels mais aussi pour les prêts hypothécaires, sur le remboursement du capital. Deuxièmement, les banques octroieront des lignes de crédit de douze mois maximum grâce à une garantie de l'État.

L'aide est limitée aux entreprises "viables", définie dans l'accord comme celles qui n'ont aucun retard de paiement. Les conditions des prêts court terme ne sont pas définies. Il reste donc une marge de négociation avec son banquier.

UCM a demandé une évaluation de cet accord pour voir si le report des échéances au 30 septembre est suffisant. Si le confinement se prolonge au-delà du 5 avril, ce qui est probable, un délai supplémentaire pourrait être nécessaire.

N’attendez pas d’être dans les problèmes financiers, contactez votre banquier.

Découvrez l'ensemble des mesures sur le site de Febelfin.

Existe-t-il une attestation de chômage que mon travailleur peut remettre à sa banque pour obtenir un report de crédit hypothécaire ?

La loi ne prévoit pas de formalisme particulier concernant la manière dont l’employeur doit avertir son travailleur de sa mise en chômage temporaire.

Cependant, la communication de l’employeur à l’attention de son travailleur sur les jours des chômage force majeure pourrait servir de preuve à fournir à la banque.

UCM met à disposition des clients qui le souhaitent un document de notification des périodes de chômage. Ce document permettra au travailleur d’apporter la preuve de sa mise en chômage temporaire liée à la crise du coronavirus auprès d’une banque ou d’un organisme de crédit. Ce document ne préjuge pas de la suite que la banque ou l’organisme de crédit donnera à la demande du travailleur.

Source : UCM